Puces2021-06-25T10:01:32+02:00

Les puces : insecte ectoparasite

Mœurs et nuisances des puces

Une vingtaine d’espèces de puces ont été répertoriées,chacune étant associée à un hôte (homme, chat, chien, rat, oiseau, taupe, hérisson, renard, …). Toutefois, en l’absence de cet hôte préférentiel, les puces infestent d’autres animaux ou l’homme.Les principales espèces sont la puce du chat (Ctenocephalides felis), du chien (Ctenocephalides canis) et de l’homme (Pulex irritans). La puce du chat qui est de très loin la plus répandue (90%), infeste également l’homme et le chien. Elles se nourrissent exclusivement de sang qu’elles prélèvent par piqûres sur les animaux et l’être humain. Chaque puce adulte pique plusieurs fois par jour son hôte. Les œufs sont pondus sur son hôte puis tombent sur les lieux de passage ou les lieux de repos tels que litières, canapés, interstices du parquet, tapis, … où les larves et les nymphes trouveront refuge.En l’absence d’hôtes vivants, les nymphes ralentissent leur métabolisme pendant plusieurs mois. Le cycle reprendra à la moindre vibration produite par le retour des occupants des locaux.

puce

Les puces adultes ont un besoin vital d’un hôte vivant. Cet insecte a une grande capacité de prolifération et génère en quelques semaines une grande descendance qui va se disperser très facilement. Il est donc particulièrement facile d’infester des locaux.

Les piqûres entrainent des lésions cutanées extrêmement urticantes pouvant entrainer éventuellement des œdèmes. Les puces sont de plus susceptibles de transmettre des agents pathogènes de maladie (peste, typhus, tularémie, staphylocoques, …). De plus, la répétition des piqûres peut être à l’origine d’anxiété profonde et de réaction phobique. Les locaux fortement infestés ou à risque sont principalement les bâtiments d’habitat individuel ou collectif. Toutefois des infestations sont susceptibles de toucher d’autres lieux. Dans le cas d’une exploitation commerciale, une infestation de puces peut nuire à la réputation et à l’activité économique.

Retour aux insectes…

Foire aux questions

Quel est le cycle biologique de la puce ?2021-06-24T13:48:34+02:00

Le cycle biologique de la puce peut être bref (2 à 3 semaines) et peut durer jusqu’à un ans. Il est est défini par 4 stades :  l’œuf, la larve, la nymphe et l’adulte.

cycle biologique puce

 

L’oeuf

La puce prend son premier repas (de sang) dans les 20 minutes après avoir abordé un hôte. 24 à 48 heures après, la puce femelle pond.

Une puce peut pondre de 20 à 30 œufs par jour jusqu’à sa mort. Ils sont ronds ou ovales, leur coque est lisse et d’un blanc nacré. Leur texture est collante mais l’œuf tombe facilement d’un animal. Selon ces conditions, l’œuf éclot après 2 à 10 jours.

La larve

La larve (environ 1,5 mm) n’est pas un parasite, elle est détritivore : elle se nourrit d’amigos de puces, de restes de déjections de son hôte si la larve est toujours sur l’animal ou de déchets organiques.

Elle n’aime pas la lumière. La larve est souvent cachée et est souvent recouverte de poussières, de fibres, de grains de sables ou de débris organiques.

Après une période de 7 à 18 jours la larve se transforme.

La nymphe

Au bout d’une dizaine de jours la nymphe brunit, elle est enfin adulte. Elle peut rester jusqu’à 150 jours dans son cocon attendant des conditions favorables pour émerger.

Il arrive parfois qu’au retour d’une longue période d’absence comme des vacances, les trépidations de pas dans une maison fassent émerger toutes les puces en même temps.

Il est à noter que c’est dans cette état de nymphe que les puces résistent le mieux aux insecticides puisqu’elles sont partiellement protégées dans leur cocon.

La puce adulte

La puce nouvellement éclose peut vivre 1 à 6 semaines avant de trouver un hôte.

Après avoir pris son premier repas, elle ne survit pas au delà de 2 jours sans lui.

Quels sont les risques liés aux puces ?2021-06-22T18:07:56+02:00

Arrivée à l’âge adulte, la puce part en quête de son premier repas de sang. Elle a alors 7 jours pour trouver un hôte sur le dos duquel se nourrir, sans quoi elle meurt. Si la puce se nourrit plusieurs fois en une journée, elle peut survivre plusieurs jours sans manger. Grâce à ses pattes puissantes, elle saute très haut et très loin, ce qui en fait d’ailleurs sa renommée. C’est de cette manière qu’elle se déplace de proie en proie.

Seule la femelle pique car elle recherche les protéines contenues dans le sang pour pondre ses œufs. Ses morsures laissent de petites traces rouges urticantes. C’est cette habitude alimentaire doublée de son nomadisme qui en fait une porteuse de maladies. De plus, leurs piqûres peuvent déclencher des réactions allergiques et être extrêmement désagréables car urticantes dans tous les cas. Sans parler de vos animaux de compagnie qui sont les premiers à en pâtir.

Aller en haut